Les vers

Retour forme

Le nez qui gratte, le tour de la bouche blanc, les yeux cernés, de mauvais résultats scolaires, la lune, la fièvre, la gorge qui gratte : "c'est les vers". Le diagnostic est irréfutable, imparable, magique, les vers sont responsables de tout. Des vers qui envahissent le corps en quantité, remontent, tournent virent, une vraie calamité, il faut faire quelque chose.

Qu'en est-il vraiment ? Qui sont ces vers qui font tant causer, rendent leur importance aux méthodes de grand'mère, font vivre les "panseurs"?,"conjureurs" et autres "baiseurs de vers", et effraient les mamans ?
Les oxyures.

Les vers qui sont présents dans nos intestins sont des oxyures en général. Répondant au doux nom de Enterobius vermicularis, ces petits êtres font environ 3 mm pour les mâles et 10 mm pour les femelles (ce sont elles qu'on peut voir avec de la chance). Environ 20% des enfants en sont porteurs, presque 90% de ceux qui vont en crèche.

Comment arrivent-ils ?

L'infestation résulte en général de l'ingestion d'oeufs, sortant de la zone anale, et se fixant sur des objets (literie, vêtements, jouets), ou sous les ongles. Les oeufs flottent dans l'air et sont absorbés par la bouche. Deux à six semaines après, le vers arrive à maturité dans le bas de l'intestin. La femelle se dirige alors vers la sortie où elle va pondre ces oeufs dans les plis cutanés (en général la nuit). Les oeufs sont enveloppés dans une substance gélatineuse qui provoque une irritation, et leur permet de survivre environ trois semaines. A ce moment les larves peuvent éclore et remonter dans l'intestin.

 

Que provoquent-ils ?

En général rien. Les vers sont très bien supportés par la plupart des enfants et des adultes. Certains vont ressentir une irritation qui va provoquer un grattage et du prurit. La seule manifestation grave qui peut arriver est une appendicite par obstruction, mais il s'agit d'un fait rarissime.

Cette sensation de grattage peut arriver à gêner certains enfants en les empêchant de dormir, provoquant des cauchemars, et une fatigue.

Diagnostic.

Il arrive qu'on voie les femelles qui viennent pondre, 1 à 2 heures après le coucher de l'enfant. Mais le moyen le plus sûr de mettre en évidence l'infestation est de pratiquer un "scotch test", qui consiste à récupérer les oeufs sur un morceau de scotch, bien placé...

Comment traiter ?

Il n'est en général pas très utile de traiter les enfants, du fait que la parasitose n'est que rarement nocive, et que l'infestation revient périodiquement. Néanmoins en cas de traitement, il faut se tenir à certaines règles.

Il faut utiliser des produits simples : Fluvermal®, combantrin®, povanyl® sont efficaces; éviter absolument les quelques produits qui restent sur le marché et contiennent de l'éther, ou des plantes laxatives comme le séné ou la bourdaine. Le traitement doit être refait à quinze jours d'intervalle. Tous les membres d'une famille doivent être traités en même temps. Pour supprimer tous les oxyures d'une maison il faudrait que tout le monde parte en vacances pendant les quinze jours du traitement, et couche dans des endroits différents tous les soirs.

Les autres méthodes colliers, ail, toucheurs, prières, incantations si elles sont souvent distrayantes ou lucratives restent du domaine de la croyance.

Le prurit et les démangeaisons seront traités comme d'autres démangeaisons avec des crèmes type Parfenac® ou Apaisyl.®

En cas de fortes démangeaisons sur les enfants il ne sera peut-être pas inutile de prévoir une bonne cure de vitamines, type Azinc® ou Alvityl®.

La meilleure façon de limiter les infestations d'oxyures sera de faire très attention au lavage des mains, et à l'hygiène générale des jeunes enfants. Les bébés qui portent des couches ont très peu de risques de se trouver infester par le ver du fait de la rupture qui est provoquée dans son cheminement par les changes.

Conclusion

Les vers existent, c'est sûr, mais nous vivons très bien avec et ils ne sont pas responsables de tous les maux dont on les accables, et si les enfants sont fatigués, c'est le plus souvent, parce qu'ils ont un peu trop regardé la télé.

lrarO.gif (1022 octets)