Retour

LA VITAMINE "E"

La vitamine E est pour ainsi dire une retardataire parmi les vitamines. En effet, la science s'en est longtemps désintéressée, peut-être parce que sa carence, du fait qu'elle est liée à un certain nombre de maladies héréditaires et à la malabsorption chronique des graisses, ne donne pas lieu à des symptômes aussi spectaculaires que le scorbut (vitamine C) ou le rachitisme (vitamine D).

Le besoin de vitamine E est lié à la quantité d'acide gras poly insaturés apportée par la nourriture que vous consommez. Plus vous mangez de ce genre de gras, plus votre besoin en vitamine E est grand. L'alimentation artificielle, les régimes alimentaires mal équilibrés, la ménopause, la puberté, la stérilité, les scléroses et ulcères divers sont des indications supplémentaires de votre carence de vitamine E.

Fécondité, reproduction, tonus musculaire, oxygénation, désintoxication, sont des qualificatifs que l'on attribue à la vitamine E. L'on constate dès maintenant, suite à cette nomenclature, que la vitamine E joue un rôle primordial chez l'être humain. Le sélénium est l'équivalent minéral de la vitamine E, mais il ne la remplace pas. La vitamine E favorise l'utilisation des acides gras insaturés (vitamine F), la protection de la vitamine A, des carotènes, des enzymes et des hormones.

Des études ont révélé que lorsqu'elle est administrée en association avec la vitamine C, la vitamine E renforce l'effet inhibiteur de cette dernière sur la formation des substances cancérogènes. Le fer doit être administré à des heures différentes pour une meilleure bio-disponibilité de la vitamine E et, à très forte dose, elle peut interférer dans le métabolisme de la vitamine K.

Notons qu'il est plus judicieux de vous référer à votre naturopathe lorsque vous consommez des suppléments vitaminiques, ce dernier saura juger avec vous des meilleurs éléments nutritifs convenant à votre état.

...La question revient souvent de la part des lecteurs de notre chronique, à savoir: "Quand doit-on prendre les remèdes Homéopathiques lorsque l'on utilise des suppléments vitaminiques?"

...Outre les posologies inscrites sur les emballages, qui sont en réalité que des posologies de base et générales, vous devez en tout temps vous référer à votre thérapeute et/ou homéopathe. Votre praticien est le mieux placé pour vous aider à comprendre le pourquoi et le comment de l'utilisation des remèdes versus votre traitement. .

Historique
La vitamine E a d'abord été étudiée chez l'animal pour ses propriétés dans le phénomène de reproduction. Les rats privés de vitamine E n'arrivent plus à mener a terme leur fœtus. Du grec tocos, descendance et pherein, porter viendra le nom de tocophérol qui désigne la vitamine E.

La synthèse de la molécule à permis par la suite d'étudier les propriétés de la vitamine E, et en 1968 les États Unis reconnaissent la vitamine E en tant que facteur nutritionnel essentiel. A l'heure actuelle de nombreuses études sont en cours sur cette molécule dans le domaine de la protection contre les radicaux libres. On cherche aussi à voir si cette vitamine ne serait pas protectrice contre les maladies cardio-vasculaires et certains cancers.

Sources
La vitamine E est apportée par l'alimentation sous forme d'esters de tocophérol, ceux-ci sont transformés en tocophérol libres par le pancréas et ainsi absorbés par l'organisme.

 

ALIMENTS

Teneur en mg pour 100 g

Huile de germe de blé

120-250

Huile de tournesol

50-80

Huiles végétales

8-40

Margarine

8-40

Noisettes, amandes

20-30

Noix, pistaches, cacahuètes

5-10

Beurre

1.5-3

Poissons gras

1-2

Légumes verts

0.1-2

Oeufs

0.7-1.6

En France la répartition des apports en vitamine E serait à peu près:

La vitamine E est une vitamine pour laquelle on trouve un grand nombre de carences dans la population.

Carence
Les signes de carences vont être essentiellement hématologiques, neurologiques, musculaires et ophtalmiques.

Les signes hématologiques vont consister en l'observation d'une anémie hémolytique d'installation rapide chez des prématurés de petits poids (moins de 1.5 kg).

On pourra avoir une poly neuropathie s'installant progressivement. On observe une diminution des réflexes ostéotendineux (quand on frappe le genou) (12 à 18 mois). Une diminution de la sensibilité des orteils viendra par la suite.

On pourra voir une myopathie provoquant une faiblesse musculaire.

Le cerveau peut aussi être atteint avec un trouble de la motricité des yeux et une ataxie.

Les yeux seront atteints au niveau de la rétine.

Utilisation
Hormis l'anémie hémolytique du nouveau né et certaines manifestations neurologiques pour lesquelles l'utilisation sera curative la vitamine E est essentiellement utilisée de manière préventive. Bien qu'une alimentation équilibrée soit suffisante pour les apports journaliers, certaines populations à risque pourront être supplémentées en vitamine E. Citons les prématurés, Mucoviscidoses, cholestases, pathologie intestinale, certaines personnes présentant des carences spécifiques.

D'autre part elle est utilisée dans diverses maladies en traitement d'appoint et surtout pour les gens qui ont trop de cholestérol.

Une utilisation traditionnelle de cette vitamine est l'incontinence urinaire de la femme avec des résultats plutôt variables...

La vitamine E est un antioxydant naturel ses propriétés retiennent donc l'attention des chercheurs, mais pour l'instant à part certaines indications bien validées, l'utilisation en prévention de cette vitamine seule ou en association, reste hypothétique. De même les radicaux libres souvent invoqués dans les maladies type cancers ont bien du mal à livrer leurs secrets et donc l'utilité de produits anti-radicalaires reste soumise à caution.

^