Retour forme

L'entorse, une lésion des ligaments :

Comment ça marche ?

Cette atteinte articulaire est très fréquente. Qu'elle soit grave ou non, l'entorse fait mal et condamne à l'immobilisation.
Au départ, une chute ou un faux pas oblige le corps à déplacer son poids sur l'articulation. Celle-ci se trouve alors en porte-à-faux, se tord et c'est l'entorse. Les plus fréquentes concernent la cheville, puis le genou, le pied, le poignet et les doigts.

L'entorse

De l'élongation à la déchirure du ligament

Le mot entorse est souvent employé au sens large pour désigner à la fois une torsion, une élongation, voire une déchirure des ligaments au niveau de l'articulation. Pour connaître le niveau de gravité d'une entorse, la douleur est un repère particulièrement fiable. Plus celle-ci est importante plus l'entorse est grave. On reconnaît une entorse aux signes suivants :

  • des douleurs intenses et une hypersensibilité au niveau de l'articulation;

  • un gonflement rapide (oedème) qui peut parfois s'accompagner d'une décoloration de la peau ;

  • en cas d'entorse de la cheville, il est impossible de marcher ou même de poser le pied par terre.

Les  premiers gestes

En attendant de consulter un médecin, il faut bander rapidement la zone touchée pour maintenir l'articulation et mettre de la glace pour réduire l'œdème. En cas d'entorse à la cheville ou au genou, ne pas hésiter à surélever la jambe afin d'éviter l'œdème pendant la nuit. Le repos absolu s'impose durant deux semaines en cas d'entorse bénigne et six semaines pour une entorse sévère.
Pour soulager la douleur, le médecin prescrit en général des anti-inflammatoires et antalgiques. Il immobilise l'articulation (plâtre, strapping ou résine). En cas d'entorse grave, la chirurgie permet de réparer les ligaments rompus. En prévention, le bandage de type genouillère ou chevillère peut être porté lors d'activités physiques (marche, montée ou descente d'escaliers ... ). C'est un bon moyen d'éviter les entorses à répétition qui conduisent à une fragilité et à une faiblesse articulaire. Des exercices de gymnastique effectués sous le contrôle d'un kinésithérapeute apportent une aide efficace en renforçant les muscles autour d'une articulation fragile.

Les différents types d'entorse :

  • le blocage de l'articulation, signalé par un claquement, perceptible à l'oreille.
  • une torsion du ligament inférieur des extenseurs provoquée par un mouvement articulaire.
  • l'entorse simple, ou plus communément foulure, due à l'élongation d'un ligament.
  • une entorse sévère, provoquée par la déchirure d'un ligament.

 

Source : Femme Actuelle  - n° 776 - du 9 au 15 août 1999

^