Retour forme

 Comprendre

le mal de dos 


Une personne sur deux se plaint du mal de dos. Bureau, école, voiture... Chaque activité provoque des tensions au niveau des muscles et des tendons entourant la colonne vertébrale, qui se traduisent par des douleurs diffuses ou localisées.

"Docteur, j'ai mal aux reins.' Nous considérons souvent le dos comme un tout, sans trop savoir pourquoi et où nous avons mal. Si les douleurs portent des noms différents, leurs causes restent les mêmes. Mauvaises postures, gestes brusques et efforts intenses, traumatismes, mais aussi manque d'activité physique, ou encore mobilier inadapté comptent parmi les plus fréquentes.
Résultat : on tire sur les tendons et les ligaments et l'on force sur nos muscles et nos articulations.

Dorsalgie, lombalgie, sciatique
Le mal de dos est difficile à préciser. Il peut être diffus ou localisé. On l'appelle dorsalgie quand la douleur semble s'étendre du cou jusqu'à la taille. La cervicalgie est une douleur située au niveau du rachis cervical. La lombalgie fameux -mal aux reins' - touche les lombaires. Une lombalgie chronique peut durer des mois mouvements du dos. L'Arthrose vertébrale se trouve l'origine de cette douleur. Le lumbago est une affection brutale à la suite d'un effort ou d'un faux mouvement (comme le torticolis). La lombo-sciatique est aussi une affection aiguë, compliquée par des douleurs dans les jambes. Comme la sciatique, elle est provoquée par un déplacement du noyau du disque qui comprime un nerf de la jambe. Si le disque se trouve très détérioré, il provoque une hernie discale ou un tassement de vertèbres, stade ultime de sa détérioration.
Protéger son dos
Prendre soin de son dos signifie dans un premier temps: modifier nos mouvements et nos postures, sans oublier notre mobilier (voir page suivante).
Il faut savoir avant tout
écouter son corps et trouver soi-même les positions qui apportent le moins de tension.
Prenez le temps, si vous êtes parent, d'apprendre à un enfant comment bien enfiler et porter son cartable, se tenir droit et s'installer de façon correcte à la table de travail. Mais n'oubliez pas bien sûr de suivre les mêmes conseils!


Arthrose : Affection des articulations d'origine mécanique : le cartilage protecteur qui facilite le mouvement des os entre eux peut s'user prématurément du fait d'une activité sportive ou professionnelle trop intense. La douleur apparaît alors au moindre mouvement.

 


Notre dos mêle résistance et souplesse

Le mal de dos

Véritable charpente du corps, notre colonne vertébrale allie flexibilité et solidité Elle supporte la majorité de notre poids à elle seule, assurant en même temps la souplesse de nos mouvements et la protection de la moelle épinière

Appelée encore rachis, la colonne vertébrale est un édifice constitué d'un empilement de trente-trois vertèbres, maintenues entre elles par deux ligaments épais et solides limitant les mouvements excessifs.
Elle assure de nombreuses fonctions soutenir la tête et le tronc, permettre les mouvements du corps, protéger la précieuse moelle épinière...
Entre chaque vertèbre se trouve un petit disque "amortisseur' constitué de cartilage fibreux en périphérie et d'un noyau central élastique.

 

Choisir un mobilier ergonomique


Literie ramollie, chaises inconfortables, fauteuils avachis, le mobilier n'est pas toujours tendre avec notre dos. En achetant des meubles, pensez avant tout à l'ergonomie et au confort. Votre dos vous en sera reconnaissant!

Le tout premier cadeau à offrir à votre colonne vertébrale est bien une literie neuve. Un sommier et un matelas se changent en moyenne tous les dix ans et en même temps car ils sont indissociables. N'hésitez Pas à les tester, seul ou à deux lors de l'achat et écoutez votre dos! Sans être dur, un matelas doit être ferme et assez souple pour épouser les courbures de la colonne vertébrale, Le système des lattes en bois est souvent recommandé pour le sommier.
Autre lieu où l'on a tendance à Passer de nombreuses heures : la
table de travail. Pourtant, elle reste encore inadaptée le plus souvent. Le bon bureau ergonomique se compose d'une tablette incunable comme un pupitre, qui permet de poser les coudes, et réglable en hauteur. Sous le bureau, un repose-pied limite les tensions au niveau des lombaires, Pour les fessiers, l'idéal reste la chaise inclinable vers l'avant avec un dossier réglable. Sinon, un petit coussin fait l'affaire, Choi5issez de préférence pour votre salon, des fauteuils ou canapés qui soutiennent tout le dos.
On ne doit pas s'enfoncer dans un canapé mais y reposer le dos droit, dans l'alignement naturel. Le corps se trouve alors légèrement incliné en arrière et les jambes forment un angle de 90'.

 

Un dos en pole position


Les maux de dos sont très souvent provoqués par de mauvaises habitudes posturales. Réapprenons donc à bouger en utilisant l'ensemble de notre corps.
Premier principe: protéger son dos, c'est savoir utiliser la force de ses jambes. Pour se baisser, il vaut mieux plier les genoux que courber le dos.
Maintenez toujours le dos droit tout en respectent Ici courbure naturelle de votre colonne Vertébrale.
Lors de vos mouvements, utilisez l'ensemble des muscles. C'est moins fatiguant et ça muscle! Les cuisses et fessiers permettent de se baisser et se relever sans douleur. La sangle abdominale maintient le dos dans son alignement quand vous vous penchez.
Répartissez le poids du corps sur différents appuis: genoux, bassin, pieds. - Pour porter les courses, équilibrez la charge de chaque côté du corps. Portez la charge de préférence près de vous et non à bout de bras. Préférez un sac en bandoulière à une mallette.
Dormez sur le côté avec un genou plié plutôt que sur le dos ou le ventre. Au réveil, évitez de sauter hors du lit. Prenez le temps de vous redresser sur le côté avant de poser les pieds au soi, - En position assise de repos, prenez appui sur un dossier incliné légèrement vers l'arrière et conservez le dos dans son alignement naturel.
Lors d'une activité en station verticale, prenez appui contre un meuble et écartez légèrement les jambes en alternant le poids du corps sur chaque pied. - Dernière recommandation : ne vous livrez pas à des activités physiques brutales si vous n'y êtes pas habitué (travaux dans la maison, port de charges exces5ives, sports intensifs ... )

 

Source : le journal Carrefour -février 2000- n° 60

^