Retour forme

Mal des transports : un trouble de l'équilibre

Comment ça marche ?

Ce malaise se manifeste tant sur la route qu'en mer. Il concerne surtout les enfants, les personnes âgées et les femmes enceintes.

Le plus souvent, le mal des transports s'annonce par une fatigue, des bâillements, une pâleur, des sueurs froides. Puis, apparaissent des vertiges, des nausées, voire des vomissements.

Comment y remédier ?
L'acupuncture peut être efficace. Il existe un système ingénieux, vendu en pharmacie, pour faire de <<l'auto-acupuncture>>: on applique une petite pointe en plastique sur la face interne du poignet (l'endroit est décrit sur la notice) et on la maintient avec un pansement. L'homéopathie est intéressante pour les enfants, les femmes enceintes ou qui allaitent, car l'allopathie leur est déconseillée.

Les médicaments antihistaminiques ou anticholinergiques doivent être pris une demi-heure à une heure avant le départ et agissent environ six heures. Il existe également un patch à coller derrière l'oreille quelques heures avant le départ ; il est l'efficace trois jours.
M. C. E. 
Notre cerveau reçoit des informations de diverses provenances.

L'oreille interne
Les moindres mouvements de la tête lors du démarrage, de l'accélération, du freinage, des virages... sont enregistrés au niveau de structures situées dans cette partie la plus profonde de l'oreille. Cette information est alors transmise au cerveau.

Les yeux
Les images (lignes droites, courbes, défilements, arrêts...) sont elles aussi traduites en informations envoyées au cerveau. Si les informations provenant des yeux et de l'oreille interne sont contradictoires, l'adaptation ne se fait as et le mai des transports apparaît.

Il faut alors s'étendre, la tête inclinée en arrière, et supprimer toute stimulation visuelle: fermer les yeux ou fixer un point éloigné.

Des conseils pour éviter ces ennuis
En voiture,
évitez de lire ou de ' jouer à des jeux électroniques.

En bateau, choisissez une place d'où vous pouvez regarder la mer.

Choisissez la partie la plus stable du moyen de transport : sur le siège avant de la voiture, au milieu du bateau...

Ne voyagez pas le ventre vide. Mangez légèrement avant le départ puis régulièrement pendant le trajet, surtout des glucides, et absorbez des boissons gazeuses.

Source : Femme Actuelle  - n° 824 - du 10 au 16 juillet 2000

^