Retour

Ouvrez

l'Oeil

Une personne sur trois se plaint d'avoir mal aux yeux. Simple fatigue oculaire ou trouble de la vue, myopie, presbytie...
Quand doit-on s'inquiéter et comment dépister un trouble de la vue ?
Voici quelques pistes à suivre à la loupe.

Les troubles de la vue peuvent avoir des origines diverses: malformation de naissance, hérédité, fatigue, vieillissement du cristallin et des fonctions visuelles en général... Les anomalies n'apparaissent pas d'emblée.
Ainsi, la
myopie est très rare chez le nourrisson, en raison de la petitesse du globe oculaire. Elle se révèle plus tard, quand l'œil atteint sa taille adulte, vers l'âge de 10 ans. Ce trouble est dû à un oeil 'trop long- (voir schéma en dessous). Le myope voit bien de près et mal de loin.
Le nouveau-né est hypermétrope: il distingue les objets éloignés d'au moins 25 cm. Sa vision se perfectionne au fil des mois. L'acuité visuelle, après la première année, est presque celle d'un adulte mais évolue encore jusqu'à l'âge de dix  ans. C'est à partir de ce moment que l'
hypermétropie peut devenir gênante et qu'il est possible d'envisager le port de lunettes.
L'
astigmatisme tient à l'hérédité plutôt. Dans l'œil astigmate, des irrégularités de la courbure de la cornée ou du cristallin entraînent une mauvaise perception, de près comme de loin, des lignes parallèles, aussi bien horizontales, verticales que diagonales. L'astigmate peut confondre un "+"et un "x".

L'irréversible presbytie
Passé la cinquantaine, il devient difficile d'échapper à la
presbytie. Ce phénomène universel touche les femmes comme les hommes. Il est dû à la perte d'élasticité du cristallin (voir encadré).
Les verres -progressifs- résolvent en général le problème et permettent une vision nette, de 0 à l'infini.
Déceler les troubles de la vue Chez l'adulte comme l'enfant, seule la surveillance permet de déceler une anomalie visuelle. Mieux vaut consulter un ophtalmologiste dès que se répètent des comportements tels que clignements fréquents des yeux, froncement de sourcils gêne à la lumière ou encore, yeux rouges qui pleurent, maux de tête, effort dans la lecture (perdre sa ligne, confondre ou inverser des lettres ... ).
Pour ceux qui possèdent une bonne vue, voici quelques conseils pour la préserver : éclairez-vous suffisamment quand vous lisez ou travaillez et ne restez pas trop longtemps le regard fixé sur un écran.


Le cristallin :
lentille transparente d'environ 1 cm de diamètre , située en arrière de l'iris. Il permet une vision nette des objets et une mise au point en fonction de leur distance. Cette opération s'effectue sous l'impulsion d'un muscle qui modifie la courbure du cristallin. La rigidité progressive du cristallin provoque la presbytie.

Corriger les anomalies de la vue

L'œil est un formidable instrument 'photographique'. La rétine, par ses cellules visuelles, reçoit les impressions lumineuses ('l'image") et les transmet au nerf optique. Voici comment les verres aident à corriger les défauts de l'œil.

 

Hypermétropie : l'œil est trop court. -L'image' de la bougie apparaît à l'arrière de la rétine.


Des verres (ou des lentilles) avec une face convexe, comme la cornée, ramènent 'l'image' sur la rétine.

Myopie : l'œil est trop long.
'L'image' de la bougie apparaît avant la rétine.

 

Des verres (ou des lentilles) concaves ramènent -l'image- sur la rétine.

Y voir plus clair dans le
choix des verres

Pour bien choisir votre première paire de lunettes, prenez le temps de dialoguer avec l'opticien.

L'ordonnance de l'ophtalmologiste précise le type et le degré de correction nécessaires. Reste à sélectionner la monture, les verres et les traitements qui vous conviennent le mieux.

La monture doit vous plaire mais aussi être adaptée à votre vue et à votre visage. Bien posées sur le nez, les lunettes ne doivent ni glisser ni blesser. Dans le cas de verres progressifs, observez la façon dont vous portez les lunettes (plus ou moins haut sur le nez) : une fois réglées vous ne pourrez plus les bouger sans perturber votre vision.

Deux sortes de verres existent: minéraux et organiques. Les verres minéraux - en verre - se rayent moins, mais se révèlent plus fragiles et plus lourds. A l'inverse, les verres organiques sont incassables, légers, mais plus sensibles aux rayures. La majorité des porteurs de lunettes optent pour ce type de verres, particulièrement recommandé pour les enfants. Selon le degré et le type de correction nécessaires, les verres seront plus ou moins épais: standard, amincis et très amincis (et plus onéreux). Dans ce dernier cas, plus besoin de sacrifier l'esthétique, même en cas de forte correction.
Des traitements spécifiques apportés aux verres peuvent améliorer le confort visuel. Ainsi, les verres antireflet limitent la fatigue visuelle d'une personne travaillant sur un ordinateur. Le traitement durcisseur rend les verres organiques plus résistants aux rayures. Reste les verres photochromiques qui foncent automatiquement au soleil.

Sous le soleil

exactement

Achat impulsif par excellence, les lunettes de soleil doivent satisfaire à des critères esthétiques sans négliger la sécurité.

Lisez les indices inscrits sur les verres Le marquage CE ne suffit pas à renseigner sur la qualité des verres. Il faut tenir compte d'une échelle d'indices de protection de 0 à 4 qui informe sur le niveau de filtration des UVA et UVB (norme NFEN 1836 du 5 mars 1997).


-
indice 0 :aucune protection
-
indice 1 :Luminosité solaire faible(absorbe 20 % de la lumière)
-
indice 2 :Luminosité solaire moyenne(20 à 57%)
-
indice 3 :forte luminosité solaire (à la mer)
(57 à 92%)
-
Indice 4 :Luminosité solaire extrême (92 à  97%). Ce type de lunettes est interdit pour conduire.

Pensez à la réverbération
La réverbération est de 10 % sur le sable, de 20 % sur l'eau et 80 % en altitude et sur la neige. Dans les lieux où la réverbération est forte (haute montagne, pleine mer ou désert), optez pour des montures "enveloppantes"qui protègent bien vos yeux du soleil.

Essayez différentes couleurs de filtres
Aucune relation n'existe entre la teinte des verres et leur pouvoir de filtration. Le choix dépend des conditions d'utilisation mais aussi du confort ressenti par chacun.

Le gris a tendance à uniformiser les couleurs. Le brun filtre bien la lumière bleue et améliore les contrastes, tout comme le vert d'ailleurs. Quant aux filtres jaunes, conçus pour la conduite, ils rehaussent les rouges, les verts et les teintes ambrées.

Équipez vos enfants
Il faut préserver leur capital oculaire. Encore plus sensibles au soleil que les adultes, les enfants ont besoin de bonnes lunettes. Pour eux, choisissez des verres organiques incassables à fort pouvoir filtrant, avec une monture dotée de branches souples. il reste à les convaincre de les garder sur le nez !

- La France compte 29 millions de personnes atteintes de troubles de la vision, dites amétropes.

- Un homme sur douze et daltonien.

- Sur 3% des porteurs de lentilles, 73 % sont des femmes et 27 % des hommes.

- La France compte 600 000 presbytes.

- 13 % des enfants ont des lunettes.

- 55 % des personnes portant des lunettes sont des femmes.

 

Source : le journal Carrefour -juillet-août 2000 - n° 65

^