Retour puéricultureRetour
Puériculture

Bien lui donner

ses médicaments

La leçon d'une pro tout en images

 

1.   Préparatifs pour le collyre

Placez-vous bien au-dessus de la tête de votre bébé, maintenez-la fermement penchée de côté. Commencez par nettoyer le pavillon de l'oreille avec une mèche de coton sèche ou un coton-tige "spécial bébé".

 

2.   En douceur et pas trop froid

Chauffez le flacon en le roulant un instant dans vos mains. Introduisez délicatement l'embout et versez le collyre auriculaire. Maintenez la tête de bébé immobile le temps que le produit pénètre dans le conduit auditif.

 

3.   Bien dégager le petit nez enrhumé

Première opération : le nettoyage avec une mouchette. Vous la confectionnerez en roulant un morceau de coton entre vos doigts. Imbibez-la de sérum physiologique.

4.   Du sérum en direct

Si le nez de bébé est très pris, dégagez-le en instillant directement du sérum physiologique, en dosettes à usage unique. Prévoyez une demidosette par narine.

 

5.   Juste avant les gouttes

Pour enlever les mucosités, vous pouvez également utiliser un mouche-bébé. Une fois les narines bien propres, administrez les gouttes prescrites par le médecin en procédant de la même manière que pour le sérum.

 

6.   Attention la contagion !

Pour éviter de transmettre l'infection aux deux yeux, employez une compresse pour chaque oeil. Imprégnez-la de sérum, puis nettoyez de l'angle interne de l'oeil (près du nez) vers l'extérieur (les tempes). Ainsi, vous ne risquez pas de ramener les impuretés vers le conduit lacrymal et de l'obstruer, voire de l'infecter.

7.   Visez juste !

Pour que les yeux de bébé restent grand ouverts, prêts à recevoir le collyre sans cligner, écartez doucement les deux paupières entre le pouce et l'index. Laissez tomber (pas de trop haut!) la goutte dans le coin interne de l'oeil.

8.   Suppo : attention au sens

Relevez-lui les jambes en grenouille. Pour cela, plaquez l'avant-bras et la main contre l'arrière de ses genoux. Introduisez le suppositoire par son côté non effilé et maintenez les petites fesses serrées quelques secondes pour éviter que bébé ne 1'expulse tout de suite.

9.   La "bonne route" du sirop

Asseyez votre tout-petit nuque soutenue, ou installez-le en position d'allaitement. Jamais couché: il risque la "fausse route" en avalant de travers! Appuyez doucement sur son menton pour qu'il ouvre la bouche, glissez la cuillère et gardez-la posée sur sa lèvre inférieure en 1'inclinant peu à peu.

10.   Malin pour les remèdes liquides

Plus de risque de fuite ni de mauvais dosage avec la seringue (sans l'aiguille!) ou la pipette graduée : introduisez l'embout dans 1'angle de la bouche et appuyez régulièrement sur la pompe, en surveillant que bébé déglutit bien au fur et à mesure.

11.   Un air de sucette…

Autre variante pour lui faire avaler son médicament : la tétine à piston. Versez la solution à dissoudre dans un biberon avec un peu d' eau, secouez et transvasez la potion obtenue dans le réservoir de la tétine.

12.   Sophistiqué : le biberon pistonné

Muni d'une tétine et d'une pompe, il permet de faire boire les poudres à reconstituer ou les gouttes à diluer, en plus grande quantité que la tétine. Versez juste le nécessaire d'eau, et bébé aura vite fait de téter tout le breuvage. . . avant de réagir à son mauvais goût éventuel!

SYLVIANE DEYMIE AVEC SANDRINE HUNEAU,
INFIRMIERE-PUÉRICULTRICE A L'INSTITUT DE PUÉRICULTURE DE PARlS.

Source : PARENTS n° 392 - Octobre 2001

^