Retour forme

Le système immunitaire,

un vrai service de sécurité

Comment ça marche ?


Les globules blancs, ou leucocytes, protègent notre organisme contre les agressions extérieures.

Tout au long de la vie, notre corps est attaqué par diverses substances chimiques et micro-organismes. Il peut s'agir d'infections (c'est le cas le plus fréquent), mais aussi de dysfonctionnement de cellules. Par exemple, un système immunitaire efficace doit s'opposer à la naissance d'un cancer par la destruction immédiate des premières cellules malignes. Mais ce système peut être défaillant : c'est le cas de l'allergie où l'organisme réagit avec excès à la présence d'une substance habituellement inoffensive (œuf, pollen ... ). C'est aussi le cas des maladies dites auto-immunes

(diabète, maladie thyroïdienne, lupus) dans lesquelles notre système de défense se retourne contre l'organisme.

La chasse aux virus et parasites
Les principaux éléments du système immunitaire sont les globules blancs, Il en existe plusieurs sortes. Les polynucléaires comprennent les neutrophiles qui s'attaquent avant tout aux bactéries et les éosinophiles qui ciblent leur action sur les parasites. Les lymphocytes T se consacrent plus particulièrement à la chasse aux virus tandis que les lymphocytes B fabriquent 

des anticorps qui s'attaquent aux microbes et les détruisent.
Nous sommes entourés d'agents infectieux : des bactéries mais également des virus, voire des parasites. Quand ils parviennent à notre contact, nous disposons de barrières qui peuvent, d'emblée, les repousser: la peau et des substances antibactériennes présentes dans la salive, la sueur ou les larmes. Si cette première défense n'a pas fonctionné et que l'agresseur pénètre dans l'organisme, la réaction inflammatoire et la réponse immunitaire se mettent aussitôt en marche.


Les deux phases successives de notre défense immunitaire
 

 
A.  La réaction inflammatoire

  1. En cas de blessure, une écharde par exemple, la bactérie passe la barrière cutanée.

  2. Arrivée dans la cellule, elle est captée par le macrophage.

  3. Les polynucléaires quittent les vaisseaux sanguins pour aller attaquer la bactérie et provoquer une réaction inflammatoire. ce sont les véritables "nettoyeurs" de l'organisme.

 


B.  La réponse immunitaire

Elle intervient si l'infection s'étend.

  1. Les lymphocytes B quittent les vaisseaux, vont au contact de la bactérie et l'identifient.

  2. Ils produisent des anticorps spécifiques à l'agent infectieux et agissent comme des missiles qui vont tuer l'agresseur.

  3. D'autres lymphocytes gardent la mémoire de l'intrus et, en cas de nouvelle agression, la réaction immunitaire sera immédiate.


Les organes qui produisent ou stockent les cellules de défense

La moelle osseuse: elle fabrique plusieurs milliards de globules blancs tous les jours. Il en existe de 5 à 1 0 000 par millimètre cube de sang chez l'adulte et 18 000 chez le nouveau-né.

Le thymus: cet organe, situé dans le thorax se consacre, dès les premières semaines qui suivent la naissance, à la fabrication des lymphocytes T.

Les vaisseaux sanguins ils transportent les globules blancs.

Les ganglions lymphatiques: ils produisent les lymphocytes B.

La rate : elle stocke certains lymphocytes.

 

Source : Femme Actuelle  - n° 741 - du 7 au 13 décembre 1998

^