Retour forme

Une tension basse : faut-il s'inquiéter ?

 

Quand on n'a pas beaucoup de tension, on se sent parfois raplapla.
Des solutions pour remonter la pente...

 
Que signifient les deux chiffres de la tension artérielle ?
Ils correspondent à la force avec laquelle le sang s'écoule dans les artères. Le premier quand le cœur se contracte, le second quand il est relâché.
A partir de quel chiffre dit-on que la tension artérielle est basse ?
Les médecins parlent de petite tension lorsque le premier chiffre est de 10, et réellement d'hypotension lorsqu'on descend en dessous de 10.
Est-ce dangereux pour la santé d'avoir si peu de tension ?
Non, mieux vaut avoir une tension faible, que trop élevée (l'idéal est de ne jamais franchir la barre des 14/9). Car, plus elle reste basse, plus elle préserve des ennuis cardio-vasculaires, et plus on peut espérer vivre longtemps. Cela étant, si beaucoup de personnes vivent en pleine forme avec peu de tension, cela est parfois source d'inconfort.
Quels sont les symptômes possibles d'une tension basse ?
La sensation de " ne pas tenir debout ", d'une fatigue traînante. Souvent aussi, les changements de position en font voir de toutes les couleurs. Par exemple, au lever du lit, lorsqu'on se met debout. Sous l'effet de l'apesanteur, le sang afflue en bas du corps. En principe, le système nerveux régule aussitôt la circulation, mais si le sang ne remonte pas assez vite vers le cœur, cela diminue le débit cardiaque et, par conséquent, la tension artérielle. Résultat: le cerveau est mal irrigué et, manquant d'oxygène, s'en trouve perturbé. D'où les symptômes qui apparaissent: vision d'étoiles, étourdissements...
Le même phénomène peut se produire lors d'une station debout immobile prolongée.
Une hypotension peut-elle avoir des causes médicales ?
Il est normal que la tension dégringole après une maladie qui affaiblit (grippe, par exemple), après un alitement, Elle regrimpe peu à peu, dès qu'on reprend des forces. Mais, si l'hypotension est permanente et mal supportée, diverses causes doivent être recherchées. La prise de médicaments tels que tranquillisants ou antidépresseurs, vasodilatateurs contre l'angine de poitrine, antihyperteseurs, trop dosés, est souvent responsable. Autre cause fréquente: des troubles veineux des jambes. Chez les personnes âgées, le durcissement des artères engendre

tension

également des variations de tension avec des symptômes, juste en passant de la position assise à debout. Plus rarement, l'hypotension révèle un mauvais fonctionnement du cœur (insuffisance cardiaque), un diabète, une carence de sécrétions hormonales par les glandes surrénales... Dans tous ces cas, il faut s'attaquer à la cause (nouveau dosage d'un médicament, traitement de la circulation veineuse... pour que la tension revienne à la normale.

Arrive-t-il que le médecin ne découvre rien de précis ?
Oui, l'origine médicale d'une tension basse n'est pas systématique. Un. sommeil insuffisant, l'excès de stress et de fatigue font très souvent chuter la tension. D'autre part, on doit se méfier des changements brusques de position. Par exemple, se lever le matin en passant par la position assise, s'agenouiller en restant le plus possible droite plutôt que de pencher la tête en avant, se servir d'un balai ou d'un aspirateur à manche long pour éviter de trop se baisser... Si, malgré tout, les troubles demeurent handicapants, le médecin peut prescrire un traitement stimulant le système cardio-vasculaire.

 

Source : Maxi

^