Retour France

La cascade du Borrigo

La cascade du Borrigo Lundi 13 avril 09, il faisait un temps magnifique et comme c’était jour férié nous en avons profité pour faire le sentier qui mène à la cascade de Borrigo qui démarre à saint Agnès, Magnifique village que nous avons visité ensemble lors de mon dernier article. Petit parcours d’approximatif 40 min d’après l’indicateur, mais vers la fin un peu périlleux.
 
Nous démarrons notre ballade. Les abondantes précipitations de cette année ont été très bénéfiques à la nature qui s’étalait sous nos yeux ébahis dans toute sa splendeur répandant de sublimes odeurs diversifiées. Par-ci par-la, quelques ruines en pierre construites par des éleveurs d’animaux certainement.
 
Sur le chemin on rencontre un berger avec son troupeau
 
Devant un passage barré, Isabelle se faisait un plaisir de dégager la route.
 
Du l’eauuuuu !!! Hum ! Après avoir marché un bout de chemin sous un soleil assez généreux, un peu d’eau fraîche pour mouiller ses pieds dans ce petit ruisseau qui apparaît soudainement devant nous ça fait un grand bien !
 
Jusqu’ici, le sentier ne présentait pas de difficulté, on pourrait dire que c’est plutôt agréable si ce n’est que quelques descentes ou montées moyennes.
 
On traverse ce pont puis on continue la marche
 
On s’arête pour mieux apprécier cette jolie fleur délicate
 
Il n’y avait pas que nous qui admirait le paysage…
 
Mais malheureusement une fois arrivés où commençait la descente vers la cascade, une affiche préfectoral annonçait la fermeture du sentier sur cette portion à cause des glissements de terrains suite aux pluies abondantes tombées en 2008. Fermeture indéterminée jusqu’à nouvel ordre. Malgré l’avertissement, nous nous sommes aventurées en continuant le chemin. D’ici, la descente était raide voir un peu périlleuse, il fallait avancer avec beaucoup de précaution, puis, voilà que le chemin était complètement détruit car emporté par les précipitions comme l’article préfectoral le mentionnait et donc nous avons du rebrousser chemin un peu contrariés car nous étions si près du but. En revenant au village de sainte Agnès, un groupe de randonneurs à cheval s’apprêtaient a prendre le départ, nous en avons profité pour caresser quelques chevaux
 
Donc, nous y sommes retournés un autre jour, le vendredi 1 mai 09. Mais cette fois-ci en prenant un autre chemin après avoir consulté la carte. Par contre ce chemin on pourrait l’appeler le chemin, des paresseux ! Hi ! Hi ! Car à partir de l'endroit où nous avons garé la voiture il n’y a pas plus d’un kilomètre et demie et ceci sur un chemin droit et très praticable comme dans la photo qui suit. Mais bon, si le sentier était impraticable il fallait bien trouver un moyen de visiter la cascade. Une fois arrivés à la barrière verte encore une centaine de mettre puis on voit la cascade comme dans la photo du bas. Cool !
 
Enfin, devant nos yeux, cette belle cascade jetait ces eaux rapides au bas de la montagne. Comme vous voyez, Isabelle était aux anges et moi on ne me voit pas mais je flottais aussi.
 

 
Nous avons montés jusqu’à l’endroit où la cascade finissait brutalement en tombant dans le vide du bout de la falaise où une magnifique vue vertigineuse et impressionnante de beauté s’est offerte à nous.
 
Isabelle s’arrête pour admirer des fleurs, puis redescend et s’installe en première loge sur ce fauteuil que nous avons trouvés ici pour mieux admirer et profiter de cette vue privilégiée
 
En longeant le petit ruisseau, allant partager la place sur le fauteuil avec Isabelle, dans l’eau à l’endroit même que nous voyons sur la photo, j’ai trouvé cette bouteille de bière d’une marque très connue ici. Des randonneurs ont dû la mettre à la fraîcheur et l’ont oublier. Alors on s’est vite transformés en Sherlocholms nous avons donc mené notre petite enquête. Voyons voir… De la bière… Des randonneurs qui boivent de l’alcool en randonnée? Hum ! Ca doit être de ceux qui ne vont pas loin, car on sait bien que l’alcool fatigue surtout quand il fait chaud, donc la personne qui a mis cette bouteille ici n’a pas un esprit sportif ! Puis vu la légère couche de vase qui s’est déposée sur la bouteille sur la partie immergée dans l’eau, cet indice pourrait nous indiquer que la bouteille n’a pas été posée le jour même mais quelques jours plutôt. Voilà, comme une petite bouteille sans intérêt nous à permis de s’amuser un peu. Nous regardons notre montre, car on sentait que nos estomacs avaient commencé la grève et nous avons conclu qu’ils avaient raison, car il était l’heure de manger. Nous avons vite chercher un endroit et nous nous sommes assis. Mais croyez-vous que nous étions les seuls à aller casser la croûte ?
 
Non ! Ce joli scorpion est sorti de son trou et s’approchait à grand pas de nous l’eau à la bouche. Hé ! Heureusement que nous prenons des cours de vitesse car en une seconde nous étions déjà tous les deux dans un trou à la place de scorpion. Aa ! Aa ! Il a été déçu le pauvre ! Hi ! Hi ! Nous l'avons échappé belle ! Hi ! Hi !
Après tant d’émotion, nous nous sommes assis un peu pour reprendre notre souffle, nous avons cueillis quelques fleurs de thym, puis, voilà que la journée est vite passée et le temps et venu pour nous de dire au revoir à la cascade avec un peu d’émotion nous nous sommes dit que nous allions revenir car cet endroit fait partie de ceux; que nous avons envie de revisiter.

En partant, sur la route, nous avons vu un joli rosier dont nous vous offrons une jolie petite rose pour finir en beauté. Voilà, sur cette note joyeuse, je clos mon petit reportage, en ayant l’espoir de vous avoir évadé un peu de votre quotidien, et je vous dis à Ciao et à la prochaine si vous le voulez bien